Belle Époque – Elizabeth Ross

belle--poque-350435-250-400
Résumé :

Paris, 1889. Maude Pichon s’enfuit à 16 ans de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage forcé et découvre Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l’Exposition universelle. Hélas, ses illusions romantiques s’y évanouissent aussi vite que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d’un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle :

ON DEMANDE 

Des jeunes femmes

pour faire un ouvrage facile.

Bienséance respectée.

Présentez-vous en personne 

à l’agence Durendeau, 

27, avenue de l’Opéra, Paris.

 L’agence Durendeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le faire-valoir. Étranglée par la misère, Maude postule…

 L’avis de Zali’ :

Un roman incroyable ! L’écriture nous transporte en 1889, lors de la construction de la Tour Eiffel, et ça, j’adore ! On découvre une jeune bretonne, « laide » aux dires de la société, travaillant au service de cette haute société friande de bijoux, de titres, de Luxe.

Bien sûr Maude est transportée, qui ne rêverait pas de ce monde ?

Les descriptions du vieux Paris, au fil des pages, nous permettent d’être encore plus happé par le récit.

Les personnages sont tout de suite très attachants… Maude est belle au fond, on le sait, car ce n’est pas la beauté extérieure qui importe… Isabelle Daubern est elle aussi extra, je l’aime pour son caractère qui sort de l’ordinaire. Comment une fille de la haute société peut-elle être intéressée par l’autre société, celle de Maude ? En se lassant ? En étant curieuse ! Je m’arrête là avant de spoiler quoique ce soit d’autre 😉 Quant à Paul, on sent tout de suite qu’il se passera quelque chose.. Et Xavier me paraissait bien louche en effet …

L’histoire est incroyable car on ne voit le temps passer. La preuve je l’ai lu aujourd’hui pendant mon voyage en train qui ne durait que 4 heures, et je vous assure que  je ne l’avais pas commencé avant !

Il y a des rebondissements auxquels on ne s’attend pas du tout par exemple : Lady Eleanor ! Même la fin m’a fait sourire. Les 3 derniers chapitres sont, pour moi, les meilleurs, les plus incroyables.

Je citerai cette dernière phrase ou plutôt le dernier paragraphe :

        « Nous débouchons sur la plateforme du deuxième niveau. Le ciel se pare de reflets mordorés. Mon cœur s’emballe. Paris : ma ville s’étend à mes pieds, belle et orgueilleuse.

    C’est une belle époque, ma Belle Epoque à moi. »

C’est un livre impressionnant car il nous livre les secrets des deux facettes de la vie d’époque…

On découvre des détails sur la vie à Paris en tant que simples ouvriers comme les paysans, lavandières ou commerçants et la double vie du monde mondain, avec Isabelle, Antoine,  Xavier ou Edwige.

Je le conseille à tous ceux qui veulent lire un roman situé dans une autre époque, et malgré les apparences, il est différent du Joyau ou de la « trilogie » de la Sélection. Les amateurs de livres dans le style d’Annie Jay seraient susceptibles d’aimer ce roman 🙂 Il procure autant de plaisir, voire plus. En un mot il est Époustouflant !

Ma note : 9,5/10 !

(Je pourrais presque lui mettre 10 mais je le garde pour les Grands, cela dit en étoiles je remplirais les 5 étoiles à ras bord !!)

Publicités

2 réflexions sur “Belle Époque – Elizabeth Ross

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s