Quand vient l’orage de Marie-Hélène Delval

quand-vient-l-orage-677928-250-400

Résumé :

Que faire quand on est coincé pour les vacances dans un petit village de montagne, entre des parents qui ne cessent de se disputer, et immobilisé par une méchante entorse ? Antoine décide d’en profiter pour se mettre à l’écriture d’un roman – fantastique, bien sûr, le genre qu’il préfère ! Une légende locale lui fournit le début de son intrigue : l’histoire de deux cavaliers que l’on entend galoper les nuits d’orage, et d’une mystérieuse jeune fille, morte depuis neuf siècles, qu’il faut pourtant protéger…
Mais on devrait se méfier des histoires qui survivent au passage du temps. Car elles ont le pouvoir d’envoûter les garçons de seize ans, au point de les conduire sur des chemins dangereux…

Mon Avis :

Alors la, whoua ! Je suis épatée par ce livre!

Pour commencer il faut dire que j’ai de la chance que les éditions Bayard aient été si attentionnées de me renvoyer leur livre, n’étant pas là lors des vacances d’été, j’avais raté le colis. Quelle joie quand je l’ai découvert un matin !

Le résumé et le titre m’ont tellement attiré que j’avais vraiment hâte de le lire ! 
Pourtant le début contre toute attente m’a laissée un peu dubitative, je me demandais si je n’allais pas être déçue ? Est ce que cela ressemblerait à ce à quoi je m’attendais ? Mais j’avais très envie de connaître la suite, alors j’ai continué et en effet, ça devient tout à fait autre chose au bout de quelques chapitres.

Le personnage d’Antoine m’énervait un peu, les parents me faisaient rire avec leur attitude même si c’était, je pense, un peu exagéré… Mais c’est surement grâce à cette exagération que les scènes parentales étaient si drôles.

Prune m’a beaucoup amusé ainsi que son surnom ! Il est dommage qu’on ait pas plus d’informations sur elle car cela pouvait être intéressant.

Les personnages de Madame Arlette et de Gervaise Gerfaut étaient excellents, on arrivait tout de suite à se les visualiser et se les imaginer. Marcel m’a fait penser à un vieux pépé grincheux qui s’est laissé emporter par la tristesse.

L’intrigue en elle même est incroyable et la légende, magnifique ! On bascule entre deux mondes, parfois on ne sait plus dans lequel on se retrouve et cela rend le récit encore plus saisissant ! Il y avait des chapitres que j’avalais à la suite sans m’en rendre compte ! Le fait qu’on ait les passages qu’écrit, invente Antoine est intéressant, cela nous insère encore plus dans l’histoire… Les derniers chapitres on se surprends à vouloir crier à Antoine « pourquoi fais tu ça ? » Puis on reste perplexe quand il demeure à Morteroche, et on sourit lors du tout dernier chapitre. L’allusion à Prune dans la dédicace est tellement mignonne que l’on se dit que ce séjour avait eu un côté bénéfique. Un petit truc, aurons nous un jour le roman d’Antoine ? 😉

 C’est donc le genre de livre à lire d’une traite, par un soir d’orage avec une bonne tasse de lait chaud entre les mains. 

Ma Note : 9/10 sans hésitation !

 

Une #Zali’ très enthousiaste !

Publicités

2 réflexions sur “Quand vient l’orage de Marie-Hélène Delval

  1. Un livre que j’ai découvert la semaine dernière , il a l’air vraiment très bien. et comme vous dites c’est la période pour le lire ^_^

    J'aime

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s