Anamorphose de Feylie

anamorphose-702243-250-400Date de sortie le 17 décembre 2015 (sur le site de la ME)

Maison d’Edition : Mix Editions

Catégorie : M/M

Résumé :

«Héritier du trône, Siegfried n’a de cesse de vouloir égaler son père, au mépris de ses véritables aspirations. Jusqu’au jour où il découvre l’infidélité de ce dernier. Il entreprend donc de le suivre jusqu’au Domaine des Cygnes où l’interdit prend les traits d’Engel, un jeune homme aux mille et un visages. À ses côtés, il s’autorise à profiter de l’instant présent.
Hélas, ses devoirs d’héritier se rappellent chaque jour à lui, et avec eux les doutes qui affectent sa relation. Et pendant que nombre d’intrigues se tissent derrière son dos, le poids de la couronne sur sa tête s’alourdit. Bonheur et royauté ne font pas bon ménage, tout comme rêve et réalité. Comment choisir entre l’un et l’autre sans paraître égoïste aux yeux d’un peuple et d’un amant ? Cruel dilemme que seule l’issue d’un jeu de masques et de miroirs parviendra à résoudre. Car, au Domaine des cygnes comme au palais du Roi, tout est anamorphose. »

L’Avis de Plum Kréole :

 

Je remercie chaleureusement les éditions « MIX EDITIONS » pour l’envoi de ce service presse.

Si le style de l’auteure à quelque peu perturbé mes habitudes de lecture, passé cet effet de surprise, je dois dire que ce style « Shakespearien » aux mots bien choisis, aux tournures exquises a su me captiver aux fils des pages …

L’auteure nous offre une romance historique aux intrigues prenantes, ou l’amour transcende aux travers  des mots et des ressentis des deux personnages principaux.

C’est l’histoire d’amour de deux hommes que tout oppose, qui n’auraient jamais du se rencontrer, mais qui sans le savoir sont destiné l’un à l’autre.

Siegfried se cache derrière un masque d’apparence, il s’est créé une façade, cache qui il est et ce qu’il est, tout cela par amour, pour l’amour des siens… Mais en vain …

C’est justement par amour que Engel fera fit de ces subterfuges, qu’il verra qui est vraiment ce dernier et ce qu’il cache sous son masque. Engel jouera de son charme, de stratagèmes pour ouvrir les yeux et le cœur de Siegfried, et faire tomber ce masque afin de dévoiler celui qu’il est et lui permettre de gouter au bonheur qu’il mérite.

Pour ma part, ce style détonnant à tout bonnement intensifié l’intrigue de fond et magnifié cette somptueuse histoire d’amour.

Les intrigues et le suspens sont tellement bien entremêlés, le contexte et la mise en scène si bien choisis, font que l’auteure nous offre une fin à laquelle on ne s’attend pas, ce qui rend son histoire encore plus magique.

Je finirai avec ces trois citations :

« Il était impossible de tomber amoureux d’une voix, et pourtant… Le chant de l’acteur était parvenu à frapper son âme, le transportant vers les rives d’un lac où l’amour transcendait les rêves »

« — Qui es-tu Engel ?

— Je suis cette peau qui est tienne à force de m’imprégner de toi. Et toi… Qui es-tu Siegfried ?

— Moi ? … Je suis ce cœur qui est tien et qui te garde en vie »

« Mais je n’ai jamais cessé d’y croire, à ce bonheur. À ce petit bout de chaleur que j’avais enfoui dans un coin de mon cœur rapiécé. Je me disais qu’en y croyant très fort, je parviendrais à en faire une réalité »

 

Ma note : 4/5

 

Publicités

Une réflexion sur “Anamorphose de Feylie

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s