Ma soeur vit sur la cheminée d’Annabel Pitcher

Résumé :

Cinq ans après le décès de la grande sœur de Jamie dans un attentat terroriste, la famille Matthew déménage dans la région des grands Lacs : il leur fallait un nouveau départ. Pourtant, Jamie se rend bien compte que seul le chat Roger a l’air heureux dans leur nouvelle maison. Lui, qui ne se souvient pas de sa sœur vivante – il était encore petit lorsqu’elle est morte – voudrait bien que sa mama …n revienne (elle est partie avec Le Monsieur d’Aide aux Victimes), que son papa ne se mette pas en colère, et que son autre sœur sourie. Aidé par sa seule amie dans sa nouvelle école, Sunya (qu’il doit garder secrète car elle est musulmane), Jamie va mettre au point des plans pour réunir sa famille…

L’avis d’Em’ma :

La première chose qui m’ait interpellé pour ce livre est son titre.. « Ma sœur vit sur la cheminée », j’aime les titres un peu étrange et celui-là était fait pour moi.

La famille de Jamie, 10 ans, a volé en éclat cinq ans auparavant lorsqu’une bombe a « fait exploser » sa grande sœur Rose. Sa mère les a quitté pour refaire sa vie, son père n’est plus capable de s’occuper ni de lui ni de Jasmine, sa grande sœur et jumelle de la défunte, tant sa peine et sa douleur sont immenses. Ils décident de s’installer tous les trois dans la région des Grands Lacs pour reconstruire leur vie loin de Londres où ont eu lieu ces tragiques évènements.

Le récit est fait par Jamie directement, nous découvrons donc ses pensées, ses espoirs, ses craintes et ses déceptions au fil des pages. Jamie est un petit garçon courageux et optimiste qui pense que tout va s’arranger et qu’il faut juste aider un peu le destin.

Il se lie d’amitié avec Sunya, une jeune fille de son école mais ne peut pas dévoiler leur amitié, Sunya est musulmane. Son père lui interdit tout lien avec des musulmans suite à l’attentat. Jamie va donc braver les interdits et tisser des liens forts avec sa nouvelle amie même si ce n’est pas simple et que ça lui pose des cas de conscience.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre où se mêlent l’amitié, l’amour mais aussi le chagrin, le deuil, la peur de l’autre, les amalgames. On y voit deux enfants, bien vivants, oubliés de leurs parents qui eux ont cessés de vivre pleinement ce 9 septembre, jour où leurs vies ont basculé. La mère est partie avec un homme confronté à une situation comparable, le père est devenu alcoolique et tout ce qui touche à Rose est sacralisé comme ses cendres qui sont un objet de culte pour leur père.

Le fait que l’histoire soit racontée par Jamie nous permets de comprendre qu’un enfant ne vit pas les choses comme un adulte et il est inutile de lui imposer notre façon de vivre un drame. Ce livre nous fait comprendre ce que vivent les plus jeunes lorsque les adultes s’enfoncent dans leur tristesse et oublient que la vie continue même après la pire des tragédies.

Les personnages de ce livres sont extrêmement attachants, surtout Jamie, Jasmine et Robert le chat, ils m’ont fait rire et pleurer mais surtout comprendre que malgré tout ce qu’il peut se passer l’amour reste le plus fort.

Publicités

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s