Journal d’une histoire d’amour d’Anne-Claire Chillan

Résumé :« Quand je les ai rencontrés, je ne connaissais rien encore. Ni de la vie, ni des expériences, ni de ce que l’un et l’autre étaient capables de m’apporter.

J’ignorais qu’il me restait tout à apprendre, tout à connaitre. Et j’étais loin de me douter, que rien dans mes aventures, ne me plairait jamais plus, que l’intense bonheur d’avoir tout vécu à leurs côtés.

Je n’imaginais pas qu’il me fut possible de tout ressentir, si vite, si fort, si intensément. Et je supposais encore moins que se trouverait bientôt sur ma route, la seule expérience, capable de me changer davantage.

C’est en me cherchant moi-même, que je l’ai trouvé. Peu à peu, il a fait s’envoler, les saveurs, les promesses, les paroles et les mots.

Il m’a fait oublier ce que je voulais être. Répétant, sans cesse, que j’étais mieux, encore. Il m’a présenté son monde.

Il a voulu à me comprendre. Il m’a protégée, m’a dévoilée. Et sans que je ne sache comment… J’ai commencé à l’aimer. »

Avis d’Euloge :

Oh le coup que vient de prendre mon coeur !!!

Comme je l’avais dit précédemment, j’ai récemment dévoré ce roman pour mon plus grand plaisir. Et pour le petit rappel, j’y suis allé sur un coup de tête parceque « romance’ n’a jamais été mon genre préféré comme je le soulignais. Mais comme disais quelqu’un, » l’ignorance est un véritable danger ». Je le confirme aujourd’hui. ET je m’en veux énormément d’avoir méprisé ce genre pendant toutes ces années sans même lui accorder le bénéfice du doute; Désolé, chers genre, puis-tu avoir pitié de mon manque de pertinence. J’imagine le nombre de belles histoire à coté desquelles je suis passé. Mais bon vaut mieux tard que jamais à ce qu’il parait.

Euh désolé pour ce moment d’égarement il fallait que je le dise.

Venons à ce roman.

La couverture plutôt simple m’a premièrement attiré. – Quoi? Oui j’aime ce qui est simple (mais je ne suis pas tout de même contre un peu de complexité hein!) bien au contraire, j’adore. C’est là toute ma complexité. Pas trop complexe?

Ensuite, le titre. A première vue, il peut laisser penser à un de ces vulgaires journaux intimes, dont on connait à l’avance l’issue. Mais non! c’est bien un roman à part entière et vraiment pas des moindres.

Ce roman nous plonge dans la vie de Rosaline Kane (Rosa pour les intimes), une jeune fille de de 16 ans, sage et plutôt mal dans sa peau. Ses anciennes connaissances (surtout Emma et Ryan) sont, pour elle, un poids désormais et veut s’en détourner. Elle va donc un jour faire une rencontre qui va, à jamais changer sa vie. Grâce à ses nouveaux amis (Olivia, Alex et Lucas entre autres), nous allons découvrir une nouvelle facette de cette adolescente. Sous l’influence de ceux-ci, Rosa va cottoyer de très prêt les conflits parents/ados, la drogue, l’alcool, l’inconscience à l’état pur car « Carpe Diem » est désormais sa devise. Heureusement, son entrée dans ce monde totalement étranger à elle et à ses coutumes, des sorties tard dans la nuit (sans l’accord de ses parents) à l’usurpation d’identité, sera récompensée par la rencontre de l’amour de sa vie: Michael Gray, un beau héritier qui va devenir son ange gardien et le soleil de sa vie. Michael s’intéresse très vite à Rosa mais pense toutes fois que cette relation est vouée à l’échec. Rosa têtue et complètement sous le charme de cet homme, reste convaincu du contraire et ne manque pas de le lui faire part.

La première chose qui m’a tapé dans l’œil, dans les premières lignes de ce roman, c’est l’excellence de la plume qui relate ce récit. Le style est propre, raffiné et très accrocheur. J’ai donc lu, avec beaucoup d’attention, ligne après ligne pendant 3 bons jours, savourant avec parcimonie cette pile d’émotion que m’envoyait ce récit. Me familiarisant ainsi avec chaque personnage et oui je me suis beaucoup attaché à chacun d’eux, surtout à Rose à tel point que j’arrivais à ressentir tout ce qu’elle ressentais: quand elle était triste, je l’étais aussi, quand elle était heureuse j’étais plus que joyeux.

Ce livre traite avec brio les relation avec les amis , la famille et pour toutes les personnes qui croient encore au grand amour, ce roman est une très bonne motivation.

Le deuxième aspect qui m’a accroché, c’est la crédibilité et la cohérence, autant des personnages que de l’histoire en elle-même.

EN commençant par Rosa, l’héroine qui est en plein ce qu’on appelle habituellement par ‘une crise d’ados » ou « existentielle » pour généraliser. Son caractère froid et insouciant m’a intéressé, c’est mon genre de profil (seulement pour les personnages hein 😉 Ce que je n’ai pas aimé chez elle c’est sa « malléabilité » émotionnelle. Elle se laisse un tout petit peu trop influencer facilement. Mais sa détermination me fascine, elle essaie comme elle peut en tout cas, d’éradiquer son mal de vivre. Elle est affectueuse quand elle le veut bien et surtout prêt à tout pour s’amuser.

Michael, quand à lui, m’a plus intrigué qu’autre chose (mais surtout au départ) parce qu’après j’ai appris à l’apprécier pour ce qu’il était. Il est très attiré par Rosa et prêt à tout pour elle.

Le personnage qui m’a le plus surpris dans ce livre est sans doute Lucas. Le genre de personnage qu’on ne voit pas venir au départ ou que l’on trouve banales ou « peu importants » à première vue. Mais il a su me toucher et a apporté du sens et de l’émotion dans les derniers chapitres du livre de part ses paroles ou encore ses actes. Je me suis, à ma grande surprise attaché à lui.

Olivia et Alex ne m’ont, eux aussi, pas laissé indifférents. Ce sont de bons amis, mais surtout le genre de fréquentation qu’on souhaite éviter; Mais qu, pour de raisons plus ou moins évidentes, nous semblent tout simplement irrésistibles.

La seule chose qui m’a le plus dérangée dans ce roman c’est que l’auteur a parfois eu la fâcheuse tendance à en rajouter là où il ne fallait pas. En dehors de ces petits moments d’égarement, j’ai trouvé le reste fluide et la plume impeccable. Je lui ferais bien des bisous cette Anne si je pouvais. Mais bon, je le ferais un jour.

En bref (oui parceque si je me laisse vraiment aller vous risquez de passer la journée entière à me lire), je l’ai trouvé super, ce livre. L’auteure est vraiment à féliciter. Et je remercie la petite teigne qui m’a suggéré ce livre. Je vous invite donc vivement à le lire dès que possible et croyez-moi vous n’en serez pas déçus une seconde.

Publicités

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s