Aux petites heures de la nuit – Flo Renard

aux-petites-heures-de-la-nuit-617336Résumé :
À dix-sept ans, Benjamin, violoniste talentueux, ambitionne de devenir instrumentiste quand un accident de la route vient briser tout net ses espérances. Devenu paraplégique, il doit réapprendre à vivre sans ses jambes et faire face aux contraintes de son nouvel état.

C’est aux Épicéas, un centre de rééducation de la banlieue grenobloise, que Benjamin fait la connaissance d’Élise, une adolescente dynamique, et de Léopold, jeune homme à l’humour cynique, deux patients aussi malmenés que lui par la vie. Grâce à l’amitié de la première et l’amour du second, mais aussi la musique, Benjamin entame son long chemin vers la guérison. Alors qu’il recommence à prendre goût à l’existence, d’étranges phénomènes se produisent, qui menacent de le faire basculer dans la folie…

Avis d’Euloge :

Nous y voilà. Je tiens  tout premièrement à remercier l’auteure de m’avoir fait découvrir ce roman génial. Elle était assez sceptique et ne pensait pas vraiment que j’aimerais (enfin d’après ce que j’ai
compris). Elle m’a donc, très timidement je trouve, proposé de lire cette merveille.

Bon déjà j’ai commencé ce livre dans une atmosphère plutôt fébrile (rien à avoir avec lui hein!) Il a donc fallu que ce soit suffisamment intéressant pour que je m’y accroche. Et ce fut le cas.
Décidément, les auto-édités me réserveront toujours des surprises. Mais j’adore ça.

D’entrée de jeu, les sujets qu’elle a eu la brillance d’aborder : le handicap et l’homosexualité. Wow! Deux sujets très sensibles que l’auteure traite avec délicatesse et suffisamment d’audace pour y avoir fait glissées une histoire d’amour  et d’amitié en même temps. Je me suis tout de suite dit « Mais à quoi est ce qu’elle joue celle- là, je paris qu’elle va merder, c’est mission impossible ce jumelage! » Paris perdu pour moi et gagné pour elle.
Elle m’a bien fait mentir, cette Flo (que je pensais être un homme jusqu’à la veille de cette chronique enfin plutôt 2, 3 minutes avant cet article :D) .
Benjamin et Elise sont deux adolescents qui se rencontrent dans un centre de rééducation pour handicapé, où il doivent, après avoir été victimes l’un l’autre d’accidents tragiques, réapprendre les gestes du quotidien et espérer retrouver leur autonomie un jour. Elise est plutôt calme, dégourdie face à son nouvel état. Benjamin par contre le prend assez mal. Mais grâce  à Elise, sa nouvelle meilleure amie, il va commencer à prendre le dessus sur sa  tristesse. Le processus est très long et il a besoin de toute l’aide possible pour lui remonter le moral. Il va encore faire un bond énorme en avant lorsque sa mère va avoir la brillante idée de lui rapporter son violon. Assez sceptique au départ quant à l’idée de rejouer, il va au final décider de se lancer et cela va le booster considérablement.
Mais le grand déclic arrive lorsque Benji  fait la rencontre de Léopold, lui aussi handicapé et plutôt atypique, dont l’amour et l’affection va lui redonner l’envie de retrouver son autonomie et de croquer la vie à pleine dent.
On plonge à plain-pied dans l’univers des handicapés, qui se trouve ne pas toujours être comme on l’imagine. Chose que Benjamin a très vite compris. La sensibilité avec laquelle l’auteure traite ce sujet m’a conquis. Elle maîtrise vachement bien ce thème, les termes sont appropriés et bien employés avec le vocabulaire qu’il faut (je m’y connais un peu)
L’homosexualité aussi est abordée avec délicatesse et décence, sans aucune vulgarité. C’en est touchant et très adorable. On découvre, avec beaucoup d’admiration, l’histoire d’amour naissante et grandissante entre Benji et Léopold.
La petite touche mystique n’a été que la cerise sur le gâteau. Cela m’a encore plus captivé. J’ai été tenu en alène tout le long, je n’ai pas eu envie de le lâcher une seconde, mais je voulais en même temps garder le goût et le suspens de l’histoire. J’ai donc savouré ce livre  à contre-goutte, chapitre après chapitre et lorsque j’ai vu le point final, la tristesse a été grande tant ce livre m’a captivé.
L’intrigue est alléchante, mais la véritable puissance de cette œuvre demeure dans les personnages qui sont très bien travaillés et aussi attachants les uns que les autres. J’ai adoré immiscer dans leur petites vies que l’auteur a bien su faire parler.
Et la musique tout au long, j’ai cru consulter ma Playlist (quoi de plus pour me retenir?). les expressions sont bien choisies et marrantes des fois «d’où sort ce mec qui parle comme un dictionnaire» c’est stupide mais j’ai rigolé pendant au moins 3 minutes (oui il suffisait de peu).
Ce livre me remplissait de bonne humeur. Une lecture douce et apaisante. Pour la plume, un adjectif me vient en tête : « mature », non deux « soignée » ou trois en fait «poétique» (enfin presque)
Seul petit hic (logique après tant d’éloges), les détails étaient très précis, parfois un peu trop à mon goût surtout dans les premiers chapitres. Je m’y suis parfois un petit peu égaré. Encore heureux d’avoir vu le rythme changer au fil de ma lecture! J’ai donc compris que cela était fait à dessin dans le but de nous familiariser avec « J’ai-pissé-là » Ou les Épicéas pour les profanes (non mais qu’est ce que je raconte). Voilà c’est dit!

En définitive, super roman aux milles et unes couleurs. Une lecture que je suggère à tous ceux qui n’y ont jusque là pas encore songée. C’en est triste de le lâcher.
Encore une fois, félicitations à l’auteure à qui je souhaite une très bonne continuation, et que j’aimerais bien lire (encore) tant son talent m’a séduit.

Publicités

3 réflexions sur “Aux petites heures de la nuit – Flo Renard

  1. Bonjour. Merci pour cet avis. Il y a parfois des jolies histoires a découvrir. Merci de nous faire partager cela… je ne connais pas cet auteur et je n’ai pas entendu parler de ce livre… ce qui est dommage car j’ai bien envie de le découvrir grace a vous. Merci

    J'aime

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s