Jeux doubles de Julia M. Tean

Résumé :

Mulhouse.
Une jeune femme est retrouvée morte, le visage arraché. Médecin légiste, Judith Bauer est la première victime de celui que la presse appelle « Le collectionneur ».
Pas de preuves, pas d’indices.
Les meurtres se multiplient.
Artiste fauchée, Anna est la soeur jumelle de Judith. Désoeuvrée et totalement inconsciente, elle mène sa propre enquête.
Entre drogue, maisons closes et pratiques BDSM, Anna perd peu à peu son identité, jusqu’à entrer dans un double jeu. Un jeu dangereux qui la mènera au collectionneur…

Mon avis :

Je remercie chaleureusement les Editions Rebelle ainsi que l’auteure, Julie M. Tean, pour ce très beau service presse. Moi qui suis fan de polar où plus l’histoire est sombre et plus je me régale, là je suis tombée pile dans ce que j’aime.

Dès le départ, nous apprenons qu’Anna est en mauvaise posture, aux mains de l’assassin qui a tué sa soeur quelques mois auparavant.. Puis flash back ! Nous revenons en arrière pour découvrir comment la jeune femme en est arrivée à cette situation qui semblait inextricable. Anna est anéantie par la mort de sa soeur jumelle Judith morte assassinée et retrouvée dans un hôtel miteux. Anna décide donc de découvrir l’auteur de ce crime en se glissant dans la vie de sa soeur. Et ce qu’elle va découvrir n’est pas joli – joli…

Je dois dire que lorsque j’ai commencé ce livre je ne m’attendais pas à découvrir une ambiance aussi sombre, à la limite du dérangeant par moment.

Anna est une jeune artiste peintre dotée d’un fort caractère et qui s’est fixé comme but ultime de découvrir qui a tué sa soeur, quitte à y laisser sa vie. Elle plonge donc dans un monde glauque où se mèle prostitution, drogue, pratiques sado-masochistes, elle va découvrir tous les secrets sordides que Judith cachait au monde entier.

Nous suivons donc en parallèle Anna mais aussi Antonio Dos Santos de la police criminelle qui mène l’enquête. Nous pénétrons leurs pensées, leur perception des évènements. Cette plongée dans leurs esprits nous permets de connaître leurs idées mais aussi leurs croyances les plus intimes. Découvrir leurs sentiments nous rapproche d’eux et j’ai vraiment trouvé que c’était une très bonne façon de mener l’histoire plutôt que d’un point de vue extérieur.

Les personnages sont vraiment attachants et bien travaillés en particulier Dos Santos. J’ai eu l’impression de pouvoir voir ses méninges s’activer pour faire le lien entre différents éléments. J’ai aimé sa pugnacité, sa façon d’imposer sa vision des choses à sa hiérarchie. Anna est aussi fascinante avec son entêtement, son désir de vérité et de vengeance. Elle est fragile mais courageuse, elle va supporter les révélations toujours plus sinistres concernant sa soeur sans jamais vaciller dans sa décision de la venger.

Quand je dis que l’ambiance est sombre, il faut comprendre que par sa plume directe et parfois crue, Julia nous entraîne entre maison close et réglements de comptes dans les méandres d’esprits torturés. Je n’ai eu aucun souci à imaginer les scènes, même les plus dures, tant les mots choisis sonnent justes et vrais. L’auteure a vraiment une écriture fluide et agréable même pendant les scènes le plus difficiles.

Je dois avouer que je me suis doutée assez vite de qui était le meurtrier (Colombo sors de ce corps ! 😉 ) mais contrairement à certains livres où ça enlève tout le charme de l’histoire et où j’aurais pesté jusqu’à la fin, ici ça ne m’a pas dérangé. En réalité, il y a 2 aspects à prendre en compte dans cette histoire : qui est l’assassin ? et pourquoi tue – t – il de cette façon ? Et malgré le fait que je sois tombée juste sur son identité, j’étais loin, très loin de me douter de ses raisons à faire le mal de cette façon.

Mais à part la violence ou la mort, qu’y a-t-il dans cette histoire ? Il serait réducteur et faux de dire que ce livre ne raconte qu’une histoire de vengeance ou de meurtre. Elle raconte aussi DES histoires d’amour, parfois belles, parfois violentes, parfois effrayantes mais toujours présentes. Elle parle d’amour charnel, d’amour fraternel, d’amour passé ou futur, d’un amour qui pousse à commettre l’irréparable et même du manque d’amour.

Pour conclure, je dirais que j’ai adoré me laisser entraîner dans cette histoire où se mèlent tant de sentiments contradictoires, tant de peine mais aussi d’espoir.

Ma note : 8.5/10

Em’ma

Publicités

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s